“Etre fort mentalement”​ cela veut dire quoi ?

"Etre fort mentalement"​ cela veut dire quoi ?

Médias, entraîneurs, dirigeants de fédérations et autres discussions de comptoirs utilisent cette expression quotidiennement sans pour autant mettre une définition derrière. Pour rappel la préparation mentale n’est autre que rendre visible l’invisible, hasard ou pas ?

Il est important de rappeler de ne pas généraliser une approche psychologique. Chaque cas est différent, chaque Homme a sa propre histoire mais notre culture nous influence fortement vers une manière de penser.

Différents courants de pensées me viennent a l’esprit :

1) No pain, no gain :

Anglicisme qui signifie littéralement « pas de douleur, pas de bénéfice » et qui en réalité explicite le besoin de travailler dur pour avoir des résultats. Ainsi, cette philosophie prône le travail et la persistance que ce soit dans le sport, la nutrition, la carrière. Ultra-présente dans le milieu du fitness cette phrase symbolise une approche très occidentale symbolisée par des athlètes possédant d’énormes qualités athlétiques. LE CLICHÉ ! De nombreuses personnes se servent de cette philosophie afin d’affronter une épreuve de vie professionnelle et/ou personnelle. Cette méthode trouve ses leviers dans la motivation, dans le résultat a l’objectif fixé.

” Ce qui compte, c’est pas la force des coups que tu donnes, c’est le nombre de coups que tu encaisses tout en continuant d’avancer” .Rocky Balboa.

2) Le lâcher-prise :

Partons maintenant à des milliers de kilomètres à l’est pour entrer en Asie et découvrir une approche différente dans certaines régions de ce continent. Si nous enlevons la Chine, l’Asie c’est plus de 300 médailles d’or aux JO sur 9 pays différents. Autant de pays dans le top 10 des médailles à Rio que l’Europe.

C’est le dernier concept à la mode, le conseil glissé avec un sourire entendu. « Lâche prise » est devenu synonyme de « Calme-toi » ou « Sois zen ». Comme si, dans notre besoin de nous déstresser, nous ne voyions plus que l’aspect reposant du “lâcher”. Pourtant, lâcher prise, ce n’est pas que se relaxer. Inspiré du Zen Chinois, du Bouddhisme Tibétain et autres pensées orientales, il est de plus en plus utilisé dans le sport au service de la performance par différentes méthodes.

” Agir en homme de pensée et penser en homme d’action ” Henri Begson.

3) “Etre fort mentalement ” :

Et si “être fort mentalement” se trouve dans l’équilibre de ces courants de pensées ?

Le sportif optimise son mental, par un travail d’introspection, une “révolution intérieure”, déstructurer pour mieux restructurer ! Ces deux philosophies se retrouvent a ces endroits là :

  • Courage, rigueur, passion, acceptation, solitude, émotion, estime de soi et travail.

Le sportif du 21ème siècle ne serait-il pas tout simplement un “Peacefull Warrior” ?

J’aime prendre comme exemple le cas d’Edinson Cavani, avant-centre du Paris Saint Germain. Souvent décrié par les médias pour ce qu’ils appellent “un manque d’efficacité”. Pour rappel depuis 2013 au PSG, Edinson c’est :

  • Plus de 100 buts et plus de 11 passes décisives.
  • 3 ans dans le rôle du “serviteur de Zlatan” (changements de postes).
  • La gestion d’un divorce à 10 000 km de Paris.
  • Une pression médiatique et des supporters.

Pour autant, très peu de sorties médiatiques, un calme pacifique, une humilité exemplaire et une saison 2016 – 2017 statistiquement parlant : Exceptionnelle compte tenu de l’historique et du contexte.

Conclusion :

La performance est propre a chacun. Cela peut-être un art de vivre, cela peut-être un combat. Un subtil mélange entre le lâcher-prise et le tenir bon.

A méditer.